Photographie d'un escalier dans une maison moderne.

Comment sécuriser mon escalier ?

En France, les accidents domestiques causent 20 000 décès par an. Par ailleurs, ce sont les chutes qui sont les plus meurtrières avec plus de 9400 victimes chaque année. Avec les bonnes précautions, le danger peut être écarté dans 78 % des cas. Pour Bricolorer, la sécurité de votre maison est une priorité. Commençons par votre escalier !

Photographie d'un escalier dans une maison moderne.

https://www.flickr.com/photos/dana_moos/3721133908/

La sécurité avant tout

Dans les rayons de notre magasin de bricolage en ligne, de nombreux accessoires sont disponibles à la vente pour sécuriser votre logement et protéger votre famille comme les grilles de défense ou encore les serrures magnétiques pour clôture de piscine. Mais le danger n’est pas toujours là où on l’attend le plus. Êtes-vous sûr que votre escalier soit sans risque ?

Les normes de fabrication françaises

Vous l’ignorez peut-être mais la fabrication d’un escalier répond à des normes bien précises pour garantir un minimum de sécurité aux utilisateurs. La dernière norme en date se nomme NF P21-10. Elle précise entre autre la taille réglementaire de chaque élément qui compose l’escalier.

  • La hauteur conseillée des marches doit être comprise entre 170 et 210 mm
  • La profondeur de la marche (ou giron) est considérée comme confortable entre 210 et 270 mm
  • Pour conserver une certaine aisance, la largeur de l’escalier doit être au minimum de 700 mm
  • Le garde-corps doit être fixé 90 cm au-dessus de l’escalier mais la forme de l’objet est totalement libre

Ces valeurs ne sont que des recommandations si vous êtes propriétaire du logement. En revanche, s’il s’agit d’un escalier pour un bien locatif, pour accéder aux parties communes d’un bâtiment ou pour une entreprise, ces règles sont obligatoires.

Escalier du musée du Vatican.

https://www.flickr.com/photos/lulek/11192030935/

Les différents types d’escaliers

Pour relier deux étages entre eux, l’escalier peut emprunter différentes formes afin de s’adapter parfaitement au morphotype de votre pièce.

Escalier droit

Construit sur un seul axe, l’escalier droit est le plus répandu sur le marché. La conception de cet escalier, à la fois simple et efficace, fait de lui le dispositif le moins coûteux à réaliser. Toutefois, la pose de l’escalier droit peut être problématique car il faut que la pièce soit assez longue pour accueillir la structure.

Escalier tournant

Contrairement à l’escalier droit, l’implantation d’un escalier tournant offre plus de liberté car il s’adapte à la pièce. Ainsi, en modifiant la direction des marches, la superficie utilisée par la structure est réduite considérablement.

Escalier tournant dans un musée au Mexique.

https://www.flickr.com/photos/jubilo/355573892/

Escalier circulaire

L’escalier circulaire correspond à un style architectural très précis. Il sera très difficile de l’implanter chez vous si sa pose n’a pas été réfléchie en même temps que la conception de votre maison. Son élégance intemporelle est d’autant plus remarquable que sa fabrication ne nécessite aucun mur d’appui.

Escalier hélicoïdal

L’escalier hélicoïdal ou escalier en colimaçon se démarque des autres types par sa capacité à s’adapter à n’importe quelle pièce. Idéal pour les logements de petite superficie, cet escalier ne requiert pas de mur d’appui.

Nos conseils

Peu importe le type d’escalier que vous avez choisi, plusieurs consignes faciles à respecter permettent d’assurer la sécurité des utilisateurs.

Éclairage

Premièrement, la pose d’un escalier exige un éclairage adapté. Chaque marche doit être éclairée suffisamment pour que l’utilisateur ne soit pas obligé de tâtonner lors de son parcours. Plusieurs spots au plafond ou dans les contremarches rendront l’obscurité beaucoup moins inquiétante. Pensez à installer un interrupteur en haut et en bas de l’escalier ou un détecteur de mouvements qui allumera les lumières automatiquement à votre passage.

Passage dégagé

Pour que la descente ne se transforme pas en parcours du combattant, on évitera aussi de mettre des objets sur les marches.

Photographie d'une cage d'escalier.

https://www.flickr.com/photos/justkhwf/32317419360/

Installer un garde-corps et une main courante

Si votre pallier supérieur est ouvert sur le rez-de-chaussée, un garde-corps est nécessaire pour réduire le risque de chute accidentelle. L’installation d’une rampe est aussi conseillée. Grâce à cette main courante, descendre et monter se fait bien plus facilement.

Enfin, nous ne saurions trop vous conseiller de ne jamais vous précipiter dans un escalier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam