Photo d'une main verte qui tient une plante verte.

Le bricolage : une activité écolo ?

Bricoler est une manière originale de booster votre cerveau sans en avoir l’air. Concentration, créativité et logique sont sollicitées pour vous permettre de mener à bien vos objectifs. L’utilité est multiple puisque vous rendez également service à votre habitat en améliorant son confort. Pour bricoler correctement, il faut être capable de manier le clou et le marteau d’une main de fer mais également d’apprendre à utiliser les bons produits en évitant ceux qui sont particulièrement nocifs pour votre santé et l’environnement. Heureusement pour vous, le bricolage écolo existe ! C’est d’ailleurs une pratique qui rencontre de plus en plus de succès en France. Pour vous sensibiliser aux bons gestes et au choix des meilleurs produits, votre magasin de bricolage discount vous propose ce guide pratique auquel vous référer avant de vous lancer dans vos travaux.

Photo d'une main verte qui tient une plante verte.

Photo by Alena Koval from Pexels – https://www.pexels.com/photo/person-s-left-hand-holding-green-leaf-plant-886521/

Un constat alarmant

Lorsque l’on commence à se préoccuper des valeurs écologiques et sanitaires des produits que nous utilisons au quotidien, on s’aperçoit bien vite de la gravité de la situation. Éther de glycol, acétaldéhyde, cobalt, mercure, sont autant de noms barbares qui indiquent que les produits dont vous vous servez pour remettre innocemment un coup de propre à votre habitat libèrent des gaz toxiques et des agents mutagènes, allergisants et/ou cancérigènes. Ces éléments se retrouvent souvent dans la composition de la peinture mais aussi dans les vernis, les produits de traitement des bois, enduits, colles… bref partout…

Les composés organiques volatils (COV) sont plus ou moins toxiques. Ils polluent l’air de votre intérieur et leur nocivité peut perdurer un moment. Au-delà des risques d’accident liés à leur inflammabilité, ces produits impactent directement votre santé. Ils sont particulièrement nocifs pour la peau, les muqueuses, les poumons, mais aussi le foie, les reins et même le cerveau.

Bricoler sans s’intoxiquer, c’est possible ?

Bien que la réglementation européenne soit désormais plus stricte à ce sujet, de nombreux produits toxiques sont encore en vente libre sur le marché. Fort heureusement, les marques ont développé des gammes plus respectueuses qui sont labellisées de façon à être facilement identifiées par les consommateurs et consommatrices. En plus de l’Ecolabel européen qui garantit une meilleure composition, vous pouvez également vous référer à d’autres labels officiels : NF Environnement, Ange Bleu, etc.

Renseignez-vous également sur les produits d’origine plus naturelle. Pour la peinture par exemple, n’ayez aucun scrupule à troquer votre vieux pot bourré de solvants, de colorants et de pesticides pour une version améliorée beaucoup moins nocive. Les peintures naturelles ont une très bonne durée de vie et ne coûtent guère plus cher que les produits synthétiques. Pour le revêtement des murs et des sols, privilégiez des matériaux d’origine française ou européenne couplés à des enduits naturels (chaux, argile, terre crue, etc.).

Pour un bricolage plus respectueux de l’environnement

Avant de vous lancer dans vos travaux, commencez par commander tous les outils de bricolage dont vous aurez besoin sur la boutique en ligne Bricolorer. N’hésitez pas à louer les appareils que vous n’utilisez que très rarement pour faire quelques économies. Une fois votre outillage prêt, vous n’aurez plus qu’à acheter ou fabriquer vous-même vos produits naturels. Au-delà de la préservation de votre propre santé, bricoler de façon écologique permet aussi de limiter les risques sur l’environnement.  Lorsque vous nettoyez vos outils après travaux par exemple, préférez des alternatives moins agressives au white spirit. Le savon noir décape très bien la peinture à l’huile, tandis que le savon de Marseille est idéal pour le nettoyage des pinceaux. Veillez surtout à ne pas évacuer les produits toxiques dans l’évier. Enfin, renseignez-vous sur les déchets spéciaux à ne jamais mettre dans une poubelle classique. Le white spirit, les pots de peintures et bien d’autres doivent être déposés à la déchetterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam