Cheminée rénovée avec insert.

Le froid est là, on allume la cheminée !

D’accord, il a pris un peu de retard cette année, l’automne. Certains ne s’en plaignaient pas (les octobristes ?) mais la pluie manquait assurément. La voilà et le froid avec. C’est donc bel et bien le moment de rallumer le chauffage. Peut-être profitez-vous déjà d’une cheminée, comme un foyer sur deux en France. Ce mode de chauffage considéré encore parfois comme archaïque, dispendieux, voire antiécologique. C’est pourtant tout le contraire !

Cheminée rénovée avec insert.

https://www.flickr.com/photos/gardener41/

Les avantages de la cheminée

Cachet

Il est indéniable qu’une cheminée est un atout esthétique pour l’aménagement d’intérieur, bien plus que les vieux chauffages en fonte ou les radiateurs électriques qui claquent. On ne se voit pas assis au coin de ce type de chauffage dans les bras de sa moitié, par exemple.

De plus, l’enjolivement d’une cheminée devient chose facile avec l’achat sur votre boutique de bricolage en ligne Bricolorer, qui vient d’ajouter à ses rayons l’aménagement d’intérieur avec des articles pour embellir la cheminée : plaques, chenets et pare-feu décoratifs. Vous y trouverez également le nécessaire pour préparer et stocker le bois.

Efficace

Une cheminée à bois à foyer fermé ou à insert est un des modes de chauffage les plus efficaces qui soit, a fortiori si on utilise un distributeur de chaleur. L’installation d’une cheminée représente un investissement certain (entre 1000 et 5000 euros) mais qui reste équivalent aux poêles (gaz ou bois) et aux chauffages électriques, et largement en-deçà d’une climatisation réversible. De plus, le chauffage au bois a un meilleur rendement que les autres énergies et fait partie de celles qui sont le moins chères. En effet, le bois a une valeur calorifique de 4 kWh/kg en moyenne. Du coup, si l’on prend l’exemple d’un stère de bois qui coûte de 35 à 80 euros et apporte 1500 kWh, cela reste très intéressant par rapport au chauffage électrique, qui coûte en moyenne 0,15 euros le kWh, soit 225 euros pour 1500 kWh.

Écologique

Le bois fait partie des énergies renouvelables d’une part car on considère que la capacité d’absorption de CO² des arbres dépasse l’émission de CO² due à la combustion, et d’autre part grâce aux efforts effectués autour de la filière bois en France. La gestion des forêts permet en effet d’utiliser le bois sans nuire à la couverture forestière puisqu’on s’empresse de replanter ce qui est découpé. Pour aller au bout du processus, il faut veiller à ce que le bois utilisé provienne d’une source maîtrisée. Puis que l’isolation du logement soit optimale afin de ne pas chauffer à perte, et enfin vérifier l’innocuité du dispositif pour éviter une pollution (intérieure et extérieure) à cause du phénomène de combustion incomplète.

Bientôt la fin des aides à l’achat et à la rénovation ?

Comme la cheminée, en particulier à foyer ouvert, n’est pas le mode de chauffage le plus efficace, il est possible de l’améliorer tout en bénéficiant d’un crédit d’impôt de 30 %. Il faut l’équiper d’un certain équipement de cheminée : l’insert. Ce dispositif, comme son nom l’indique, se place à l’intérieur d’un foyer ouvert de cheminée existante pour renforcer son efficacité, principalement en le fermant. Il fait passer la performance d’une cheminée de 15 à 80%, et jusqu’à 90%.

Le seul bémol, c’est qu’avec le changement de gouvernement, cette option ne sera possible que pour les achats d’insert jusqu’au 31 décembre 2018. Pour la suite, le Ministre de l’écologie Nicolas Hulot a décidé de modifier les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique. On ne sait pas encore dans quelle mesure les inserts sont concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam