Photographie d'une pompe à puits.

Comment installer une pompe dans un puits ?

Vous avez enfin décidé d’exploiter votre puits, et vous avez pour cela acheté une pompe spécifique. Avant de pouvoir pleinement bénéficier de cette source d’eau qui ne vous coûtera rien, vous devez bien évidemment mettre en place correctement tout le matériel. Voici quelques conseils qui vous permettront d’y parvenir sans trop de problèmes : théoriquement, vous devez pouvoir effectuer les travaux sans contacter d’installateur.

Photographie d'une pompe à puits.

Le filin, une pièce essentielle sur laquelle on focalise son attention !

Votre pompe, qui peut peser jusqu’à 30 kg, sera relativement difficile à manipuler seul : si vous en avez la possibilité, demandez l’aide d’un proche pour être à deux sur cette opération. Au moment d’ouvrir l’emballage et de découvrir le produit, vous devez trouver un filin dont la longueur est identique à celle du câble électrique.

Il assure la descente de la pompe jusqu’à sa destination finale, sans devoir tirer sur le câble électrique (ce qui pourrait l’abîmer). Avant d’immerger votre installation, vérifiez donc que le filin est bien accroché au dispositif et n’hésitez pas à ajouter des colliers de serrage pour renforcer le tout. En cas de panne, cette installation vous permettra aussi de faire remonter la pompe plus simplement, toujours sans prendre de risque.

N’oubliez pas que si vous abandonnez la pompe au fond du puits, vous ne pourrez plus jamais la récupérer, ne serait-ce que pour contrôler son bon fonctionnement ou changer une pièce. La qualité du filin fait donc partie des critères essentiels à vérifier avant la mise en place. Si certains filins sont en nylon, on recommande de privilégier l’acier, plus durable et plus solide. Une simple corde ne suffit que pour les petits dispositifs qui ne vont pas loin en profondeur.

Protéger la partie électrique de l’humidité

Votre pompe immergée pour puits fonctionne naturellement avec de l’électricité. Mais comme vous le savez, cette énergie ne fait pas bon ménage avec l’eau. Aussi, il est essentiel de bien abriter tous les câbles et dispositifs d’alimentation des sources d’humidité. Dans les meilleures configurations, on installe un petit local technique dans lequel on entrepose tous les éléments électriques, afin de les protéger et de garantir leur bon fonctionnement.

Pour éviter les surtensions, votre pompe immergée inclut généralement un coffret électrique avec fusible et un coffret de démarrage. Ces deux éléments doivent être facilement accessibles, pour que vous puissiez par exemple rapidement changer un fusible en cas de problème.

Pompe.

Source : https://www.technipompe.fr

Accessoires, entretien : ces petits plus pour prolonger la durée de vie de votre pompe et l’optimiser

Le choix d’un réservoir à vessie peut se révéler particulièrement astucieux si vous envisagez de solliciter très souvent la pompe et que vous souhaitez augmenter sa durée de vie. Il permettra de conserver un certain stock d’eau qui restera à disposition, ce qui réduira les démarrages de la pompe. Si le puits est raccordé à une maison, on peut utiliser un ballon surpresseur, dans l’optique d’avoir la pression suffisante pour le confort quotidien.

Enfin, bonne nouvelle pour ce qui concerne l’entretien : votre pompe immergée ne vous demandera pas de travail rigoureux ! Il faudra simplement veiller à ce que le puits reste couvert, notamment pour éviter que des impuretés ne viennent rendre l’eau impropre à la consommation, ou créer des débris qui endommageraient la pompe. Bien évidemment, il faut aussi faire attention aux animaux et enfants, qui ne doivent pas s’approcher de l’installation pour se prémunir de graves accidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam