Voleur d'outils de bricolage en train de fracturer une porte.

Vol d’outillage, un méfait plus courant qu’on le pense

Le vol d’outils de bricolage est un fléau dont on ne soupçonne pas l’étendue. Peut-être parce que, en tant que particulier, on conçoit mal de s’émouvoir pour un marteau ou un râteau. Les professionnels, eux, savent que l’ampleur du problème est double : le désagrément causé par la disparition de leur matériel (souvent coûteux) est une chose, l’existence de réseaux de voleurs en est une autre. Bricolorer, votre magasin de bricolage, revient sur le cambriolage d’outillage.

Voleur d'outils de bricolage en train de fracturer une porte.

À la une

Entre une inauguration de salle des fêtes et les chiffres du tourisme de la saison, il n’est pas rare de lire dans la presse quotidienne régionale un entrefilet sur telle ou telle affaire de vol d’outils de bricolage. La dernière en date serait du 22 mars dernier, à Lannion dans les Côtes-d’Armor. Parfois l’affaire est si vaste qu’on la retrouve à la une, comme ce fût le cas il y a trois ans, en mars 2015, quand un véritable réseau de vol et revente d’outils de bricolage était levé par la gendarmerie.

Les départements des Bouches-du-Rhône, de l’Hérault et du Var étaient victimes d’un réseau professionnel de vol d’outillage. Au moment de son démantèlement par les forces de l’ordre, treize personnes étaient impliquées, des deux organisateurs aux voleurs, en passant par les revendeurs sur internet. Le préjudice était estimé à plus d’un million d’euros de matériel professionnel, dérobé dans les magasins du coin et aux artisans eux-mêmes. C’est d’ailleurs l’un d’eux qui a sonné l’alarme, quand il a retrouvé ses propres outils, fraîchement disparus, sur un site de vente entre particuliers. Pour la petite histoire, le butin était si conséquent qu’il a fallu 47 gendarmes, trois poids-lourds et un hangar pour collecter et répertorier les 4000 outils retrouvés lors des perquisitions.

Un cas similaire, bien qu’à moindre échelle, avait eu lieu entre la Belgique et l’Allemagne cette année-là, quand quelques individus avaient été contrôlés dans une camionnette avec des centaines d’articles de bricolage.

Mises en garde

Souvent confrontées à ce type particulier de cambriolage, la gendarmerie et la police émettent régulièrement des alertes à ce propos. C’était le cas quelques mois avant les affaires citées ci-dessus, quand un cambrioleur seul avait déjà sévi dans le Var, en s’attaquant à des cabanes de jardin chez des particuliers. À cette occasion, les services de l’ordre avaient énoncé différentes façons de se prémunir du méfait, qu’on soit particulier ou professionnel.

On recommande ainsi aux propriétaires d’outils de répertorier dûment leur matériel, surtout quand il s’agit d’appareils pouvant atteindre une valeur de quelques centaines d’euros. Les factures sont évidemment précieuses, mais aussi prenez des photos des outils ou bien utilisez l’application Cambrio liste, pour votre outillage et tous les objets de valeur de la maison.

Autre précaution à prendre, la mise sous clef des outils. Le meilleur des rangements serait dans le logement, dans une pièce fermée (on évite les cambriolages et, en présence d’enfants, les accidents domestiques). Si vous disposez d’un abri de jardin qui sert d’office du bricoleur, il vous faudra renforcer la porte du cabanon, souvent bien trop légère pour résister aux infractions. L’utilisation de verrous de sécurité fait partie du processus. Au mieux, placez l’ensemble de l’outillage dans une armoire métallique plutôt qu’une caisse, trop facile à transporter, et verrouillez-la systématiquement.

Enfin, vous avez la possibilité de souscrire à une assurance spécifique au vol d’outillage, une démarche vivement recommandée aux artisans qui travaillent avec leurs outils. Pour les particuliers, l’assurance habitation couvre le désagrément, pour peu que vous ayez les preuves (photos, factures…) de la possession des outils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam